Coriandre (Coriandrum sativum)

Publié le 8 Novembre 2015

Coriandrum sativum Apiaceae

Coriandrum sativum Apiaceae

La coriandre est une espèce peu décorative, mais le parfum de ses feuilles et de ses graines est unique dans le monde des aromates.

La plante fraîche dégage une odeur particulière.

En Europe, on préfère consommer les graines séchées, au parfum plus doux, car contrairement à beaucoup d'aromates, ce sont les graines séchées les plus anciennes qui dégagent le meilleur parfum.

Les feuilles de coriandre ont une forme dentelée caractéristique.

Poussant naturellement dans tout le Moyen-Orient, la coriandre est appréciée depuis toujours par les peuples Méditerranéens depuis l'Antiquité, le papyrus d'Ebers, datant d'il y a 3500 ans, la mentionne.

Elle est citée dans l'Ancien Testament sous le nom de " gad ".

Les Hébreux l'utilisaient pour aromatiser leurs galettes de pain.

Dans l’Égypte ancienne, on s'en servait pour aider à la fermentation des farines d'orge et de millet.

Les Romains conservaient les viandes dans du vinaigre additionné de graines de coriandre pilées.

Au Moyen-Âge, elle faisait partie des plantes aromatiques recommandées par Charlemagne.

La coriandre a longtemps été une plante aux propriétés médicinales et magiques très controversées.

Pour les uns, c'était un poison aussi redoutable que la ciguë, qui est aussi de la famille des apiacées, pour les autres, elle calmait les maux de tête, dissipait l'ivresse et assurait aux femmes enceintes qui en mangeaient d'engendrer des bébés intelligents !

Pline, au premier siècle après J-C cite son usage pour traiter les blessures, les brûlures et les maladies de peau.

La coriandre facilite la digestion et soulage les inflammations de l'estomac, très efficace contre les gastro-intestinales.

C'est sans doute l'odeur de punaise des feuilles fraîches de la coriandre qui a fait croire à une plante toxique, elle lui a toutefois délivré son nom, le mot coriandre vient du Grec " koris ", " punaise ".

Il n'en est rien, ses feuilles et ses fruits sont parfaitement inoffensifs.

Un empoisonnement ? Impossible avec la coriandre, même si on a cru le contraire.

Les feuilles de coriandre finement hachées parfument les salades et les soupes.

Elles sont mélangées avec de l'ail, du cumin, du vinaigre et de l'huile pour confectionner le " mojo verde ", que j'aime consommer avec des pommes de terre ou des fines tranches de viandes grillées.

Rédigé par Damien MUGLIA

Publié dans #Plantes Aromatiques

Repost 0
Commenter cet article