Hysope (Hyssopus officinalis)

Publié le 2 Décembre 2015

Hyssopus officinalis Lamiaceae

Hyssopus officinalis Lamiaceae

Si l'hysope est a présent un peu oubliée, elle a été pendant longtemps l'une des plantes aromatiques les plus cultivées, à la fois pour ses vertus médicinales et pour son merveilleux parfum, nous laisserons donc une place dans notre jardin aujourd'hui, pour redécouvrir cette espèce qui se cultive facilement et devient de plus en plus florifère chaque année.

Les fleurs d'hysope sont le régal des papillons et des abeilles, accueillons les dans notre jardin.

L'hysope pousse spontanément dans tout le sud de la France, ou elle affectionne les terrains rocailleux, mais redoute les chaleurs trop vives.

Au Moyen-Âge, elle était très cultivée dans les jardins des châteaux et des monastères.

L'hysope a tendance à s'échapper des cultures pour coloniser les vieux murs, les maisons en ruines, c'est une rudérale, ou j'aurai tendance a dire une espèce domestiquée qui affectionne les lieux de présence humaine.

Présente dans toutes les anciennes cultures du bassin méditerranéen, elle était employée lors de rites de purification.

Dans le langage des fleurs, l'hysope symbolise la propreté, la pureté.

L'espèce est citée dans la bible " Ôte mon péché, avec l'hysope je serai pur " (Psaume 51,9).

Autrefois, on suspendait des sachets d'hysope dans les maisons pour purifier l'air, et chasser les influences négatives.

Toujours dans un but de purification, on avait l'habitude d'asperger les objets et les personnes de quelques gouttes de tisane d'hysope pour le purifier.

En cuisine, l'hysope est utilisée pour l'arôme à la fois mentholé et camphré de ses feuilles et de ses fleurs.

On peut ajouter quelques fleurs pour le goût et la décoration des plats.

Les feuilles fraîches relèvent agréablement les entrées froides et les salades.

L'hysope assaisonne agréablement les plats chauds, les céréales, légumes et viandes, la plante sert aussi à parfumer les liqueurs, comme notre bonne chartreuse.

On peut utiliser l'hysope pour un bain parfumé particulièrement relaxant et anti-rhumatismal.

" Lave moi avec l'hysope et je serai net " dit le roi Salomon, qui employait cette plante sacrée avec le bois de cèdre contre la lèpre.

Au Moyen-Âge, saint Hildegarde l'utilisait, associée avec la réglisse et la cannelle, comme puissant remède contre affection du foie et des poumons.

La sage matrone, Trotula, une des gloires de la fameuse école de Salerne, la recommandait pour purger le poumon de son phlegme.

Il ne faut toutefois pas abuser de l'huile essentielle de la plante, je dis bien l'huile essentielle il y aurai des risques d’épilepsie, les effets seraient dus a des substances connues (pinocamphone et l'isopinocamphone).

L'hysope et donc expectorant, stimulant, résolutive, antiseptique et vulnéraire.

Rédigé par Damien MUGLIA

Publié dans #Plantes Aromatiques

Repost 0
Commenter cet article