Houblon (Humulus lupulus)

Publié le 29 Novembre 2015

Humulus lupulus Cannabaceae

Humulus lupulus Cannabaceae

Cette liane, commune le long des terrains abandonnés, est cultivée pour ses étranges fleurs femelles à la saveur amère et très rafraîchissante.

Ses fleurs mâles insignifiantes attirent malgré tout les abeilles, qui y récoltent un important pollen, dont une partie ira dans la ruche, et l'autre sur les stigmates des fleurs femelles pour les féconder.

Le houblon est une espèce dioïque (mono-sexués), les pieds mâles ne font pas de cône.

Le houblon commun est une plante originaire d'Europe et d'Amérique du Nord.

Il pousse naturellement en France, ou il est assez répandu dans les haies, les buissons humides et sur les rives des cours d'eau.

L'espèce sauvage a donné naissance à plusieurs cultivars (fait référence à une variété de plante présentant une caractéristique propre. Ils sont souvent obtenus par sélections), notamment le houblon dorée, aux feuilles jaune pâle.

Cultivé dans les jardins, le houblon a tendance à s'en échapper et à coloniser les talus des chemins de campagne et les abords des voies ferrées.

Dans un jardin, le houblon peut devenir très vite envahissant.

Le houblon était décrit sous le nom d'humilone dans la liste des plantes médicinales indispensables préconisées par Charlemagne.

Il semble que les anciens n'aient pas attaché grande importance au houblon.

On utilise le houblon en brasserie depuis le IXe siècle, il joue aussi un rôle dans la formation de la mousse.

Sainte Hildegarde, au XIIe siècle, fut la première à attribuer au houblon des vertus médicinales.

Pline le signale, tout au plus, comme légume délicat, car on consomme les jeunes pousses, appelés jets de houblons, légèrement amères mais très aromatiques, elles se préparent comme les asperges.

Consommés crues, en salade, ou cuites, s'est un légume délicieux, tonique et rafraîchissant, diurétique et antiscorbutique (vitamine C).

A la campagne, on plaçait des cônes de houblon séchés sous l'oreiller des enfants pour qu'ils dorment.

Ses propriétés sédatives étaient aussi utilisées pour calmer les ardeurs des maris trop entreprenants.

Les cônes des pieds femelles sont utilisés comme aromates, et ils entrent dans la fabrication de la bière.

Son huile aromatique, le lupin, bloque tout désir de sexualité, les gros buveurs de bière en font souvent la triste expérience, le houblon est anaphrodisiaque.

Il faut faire attention à ne pas respirer trop longtemps le pollen du houblon en fleur, car l'inhalation à forte dose de la poussière résineuse des cônes peut provoquer des conjonctivites, des maux de tête, des irritations des muqueuses, son essence aromatique lui confère des propriétés sédatives, voire hypnotiques, on conseille le houblon en cas d'insomnie, d'états anxieux et de nervosité.

Rédigé par Damien MUGLIA

Publié dans #Plantes Aromatiques

Repost 0
Commenter cet article