Oseille (Rumex acetosa)

Publié le 18 Juin 2016

Rumex acetosa Polygonaceae

Rumex acetosa Polygonaceae

L'oseille des prés (Rumex acetosa) est l'une des plantes aromatiques les plus riches en vitamine C, son goût acidulé est très rafraîchissant.

Souvent associée au saumon, elle rehausse également le goût de nombreux autres poissons et des viandes.

Elle peut remplacer les épinards pour ceux qui les trouvent trop fades.

Quelques espèces sont cultivées comme légume, telle la patience épinard et quelques espèces d'oseille.

Les feuilles de toutes les espèces de Rumex sont potentiellement comestibles.

L'oseille pousse naturellement dans toute l'Europe.

Elle a longtemps été utilisée pour ses vertus thérapeutiques.

Les Égyptiens, les Romains et les Grecs appréciaient ses propriétés digestives lors des grands banquets trop copieux en boisson et nourriture.

C'est le Moyen-Age qui la fera entrer en cuisine.

Le XVIIe siècle verra l'apogée de l'oseille, à la fois comme aliment et comme remède.

On peut lire dans le roman de l'île mystèrieuse de Jules Verne, que les naufragés se réjouissent de la découverte de plants d'oseille qui possède un pouvoir antiscorbutique grâce à sa vitamine C.

Aujourd'hui, l'espèce sauvage que l'on peu voir en vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x1lm7vi_la-ronce-et-l-ortie-38_webcam avec Jean-Yves qui nous la présente, a été remplacée par des variétés cultivées moins acides, comme l'oseille large de Belleville.

Il est préférable de ne pas laisser fleurir l'oseille pour consommer les feuilles, on coupe la hampe des son apparition, cela assure une bonne récolte des feuilles pratiquement toute l'année.

Il est bon de savoir que plus les feuilles sont grandes, plus elles sont acides, trop vieilles, elles deviennent âcres et immangeables.

Une des propriétés de l'oseille que l'on remarque est son action d'antidote végétal, le simple fait de mâcher ses feuilles neutralise les brûlures dues à l'absorption de sucs d'arum, de bryone, d'euphorbe et d'un grand nombre de plantes irritantes ou brûlantes.

Malgré ses qualité, l'oseille a souvent eu mauvaise réputation.

La légende raconte qu'elle serait née de la sueur du diable, c'est pour cette raison que les moutons ne la broutent pas et qu'une fois installée au jardin, il est difficile voir impossible de s'en débarrasser.

Les personnes souffrant de rhumatismes, d'hémorroïdes ou de problèmes rénaux doivent aussi délaisser l'oseille à cause de sa forte teneur en acide oxalique (que l'on trouve également dans l'oxalis) qui pour eux, est dangereuse.

L'oseille possède cependant des vertus rafraîchissantes, antiscorbutiques, apéritives et surtout dépuratives, une formidable aromatique.

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Damien MUGLIA

Publié dans #Plantes Aromatiques

Repost 0
Commenter cet article