Histoire des Plantes (4)

Publié le 29 Juillet 2011

Nos ancètres se plaisaient, à établir une analogie étroite entre la plante et la partie du corps qu'elle été appelé à guérir.

il y avait l'herbe du coeur, l'herbe à la rate ... Une valeur mystique présidait au choix phytothérapique ...

La pulmonaire, dont la feuille passait pour ressembler à la coupe d'un poumon, devenai la panacée de cet organe.

 

pulmonaire.JPG

 

L'hépatique, pour une raison de meme ordre, était réputée remède souverain des affections du foie.

Les plantes à tiges carrés se voyaient proposées contre la fièvre quarte; les végétaux de couleurs rouge étaient utiliés dans les maladies du sang.

Par voie de conséquence, le lamier blanc était réservé aux seules pertes blanches, et Rabelais préconisait l'emploi du lichen pour les éruptions cutanées portant le meme nom.

Ce n'est qu'au XVII siècle que le premier codex, du aux médecins de la faculté de Paris, entreprit d'affranchir les simples de la plupart de ces affabulations.

Linné, a son tour, les classifia.

Au XIX siècle, les recherches en laboratoire commencèrent à en déterminer les vertus et l'application.

La science bénéficia de ce que perdirent la crédulité ou l'imagination.

Rédigé par MDamien de la Ronce et l'Ortie

Publié dans #Information sur les Plantes

Repost 0
Commenter cet article